DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gibraltar : "pas de preuves" de contrôles disproportionnés


Espagne

Gibraltar : "pas de preuves" de contrôles disproportionnés

Alors que Londres dénonce des contrôles espagnols “disproportionnés” à la frontière avec Gibraltar, la Commission europeenne souligne qu’elle n’a pas trouvé de preuves pour “conclure que ces contrôles ont enfreint les dispositions du droit de l’Union”.

L’exécutif européen avait envoyé une mission sur place en septembre. Il a souligné que la gestion de ce point de contrôle était difficile en raison des “gros volumes de trafic dans une zone relativement petite” et de “l’augmentation de la contrebande de tabac en Espagne”.

“Les nombreuses plaintes de citoyens que nous avons reçues ne sont pas passées inaperçues et nous les prenons toutes très au sérieux”, a déclaré Michele Cercone, porte-parole de la commissaire européenne aux Affaires intérieures. “C’est pourquoi la Commission européenne invite les États membres à prendre de nouvelles mesures pour mieux répondre aux défis de la gestion de ce point de passage.”

La construction en juillet d’un récif artificiel près des côtes de Gibraltar a ravivé les tensions entre Madrid et Londres. L’Espagne, qui réclame depuis longtemps le retour de Gibraltar sous sa souveraineté, a contesté cette construction. Londres accuse Madrid d’avoir renforcé les contrôles à la frontière par mesure de représailles.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les étudiants italiens dans la rue contre l'austérité