DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'aide internationale enfin sur place aux Philippines


Philippines

L'aide internationale enfin sur place aux Philippines

Une semaine après le passage du typhon Haiyan sur les Philippines, l’aide humanitaire commence enfin à se déployer sur l’archipel. Le porte-avions George Washington est arrivé au large de l‘île de Leyte, avec à son bord, des équipements lourds pour la reconstruction et 5000 hommes.

A l’aéroport de Tacloban, ils sont toujours des centaines à faire le queue pour tenter d’obtenir leur ticket de sortie de l’enfer, sans succès.

“C’est dangereux de se concentrer sur Tacloban. Nous devons dispenser l’aide à d’autres endroits dès que possible. Et, c’est à cela que nous travaillons. On va être là pour un long moment”, a indiqué Sebastian Rhodes Stampa, chef d’une équipe d’urgence de l’ONU.

En attendant, les Philippins, affamés et désespérés, en sont parfois réduits à piller. Ils tentent de se recréer un semblant de vie normale au milieu de ce paysage de désolation.

“Nous n’avons pas de nourriture, pas d’eau, pas d‘électricité, pas d’essence, rien. Pas même de vêtements car ils ont été emportés par le vent”, explique cette rescapée.

Le bilan des victimes de ce cataclysme semble toujours difficile à établir. L’Onu et les autorités philippines sont en guerre sur les chiffres : pour les Nations unies on compte désormais 4460 morts.
Le gouvernement philippin estime que ce chiffre est surévalué et plafonne pour l’instant son bilan officiel à 2360 victimes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Manifestation contre la destruction des armes chimiques syriennes en Albanie