DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Europe presse l'Ukraine sur le cas Timochenko


Le bureau de Bruxelles

L'Europe presse l'Ukraine sur le cas Timochenko

Les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé de reporter leur décision sur un accord d’association avec l’Ukraine. Et pour cause, le Parlement ukrainien se réunira une nouvelle fois, demain, pour tenter de parvenir à un accord sur une éventuelle libération de Ioulia Timochenko – une demande des 28 avant tout renforcement de leurs relations avec Kiev.

Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Linas Linkevičius, explique : “aujourd’hui, nous allons seulement échanger nos vues sur ce dossier. Il n’y aura pas de décision de signer ou de ne pas signer l’accord d’association”.

Kiev ne semble pas encore avoir tranché entre une relation privilégiée avec l’Europe ou une union économique et douanière avec la Russie. Ce que regrette le ministre suédois des Affaires étangères, Carl Bildt : “Ce que nous avons sur la table pour le moment n’est pas suffisant pour prendre une décision et le sommet de Vilnius (lors duquel l’accord d’association devait être signé, ndlr) a lieu en fin de semaine prochaine. Des troubles ont lieu en ce moment à Kiev. Notre position est claire. En revanche, celle du Président Ianoukovitch semble beaucoup plus floue”.

Moscou voit d’un très mauvais oeil l’accord de libre-échange entre l’UE et Vilnius. L’Europe de son coté exige la libération de l’opposante avant d’envisager tout rapprochement avec l’Ukraine. L’ancien premier ministre, qui purge actuellement une peine de prison pour abus de pouvoir, souffre de problèmes de santé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Ballet diplomatique intense pour éviter un échec au sommet de Vilnius