DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines : certaines zones toujours sans assistance

Vous lisez:

Philippines : certaines zones toujours sans assistance

Taille du texte Aa Aa

Scènes de cohue lors de la distribution d’aide humanitaire américaine aux Philippines mais au moins, ces gens reçoivent de quoi survivre.

Il resterait en effet encore aujourd’hui, dix jours après le typhon, des îles complètement isolées et sans assistance.

C’est le Haut Commissariat des
Nations unies pour les réfugiés qui l’affirme, qualifiant l’acheminement de l’aide de “cauchemar logistique”. L’ONU rappelle que plus de dix millions de personnes ont besoin d’assistance, soit l‘équivalent de la population de la Belgique.

Le bilan de la catastrophe est de 3.900 morts et quatre millions de déplacés.

“La vérité, déclare cet homme, c’est que ça va être difficile pour nous de survivre, parce que nos bateaux et nos canots ne sont plus là, et nous ne pouvons plus aller pêcher”.

“Nous avons besoin d’abris, affirme une sinistrée, même une tente, ne serait-ce que pour couvrir nos têtes quand il pleut”.

Le coût de la reconstruction donne déjà des sueurs froides aux autorités philippines : il devrait dépasser le milliard de dollars promis par la Banque Mondiale et la Banque Asiatique de Développement.