DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les robots docteurs

Vous lisez:

Les robots docteurs

Taille du texte Aa Aa

Voici une consultation entre un médecin et un patient un peu particulière. Le médecin n’est pas physiquement présent. Tout se passe en une sorte de vidéo conférence avec un robot d’un mètre cinquante de haut équipé d’un large écran où l’on peut voir le visage du médecin. Le tout est équipé de micros, de caméras, de haut-parleurs pour permettre aux deux de communiquer.

Asad Chaudhary, neurologue :
« Cela nous permet de faire de très rapides diagnostics de ces patients, c’est comme si on était avec eux dans la pièce. Bien sûr rien ne remplace un examen direct mais c’est mieux que rien ».

Un nombre grandissant d’hôpitaux s’intéresse à cette télé présence bien pratique et peut-être pas uniquement dans des zones rurales ou isolées où l’usage pourrait s’imposer.
Ce robot est aussi autonome dans ses déplacements et doit pouvoir se rendre directement dans la chambre du patient.

Alan Shatzel, directeur médical du Mercy Telehealth Network : « Je crois que la technologie nous permet d‘être virtuellement présent dans un environnement clinique. Il existe une limite dans notre incapacité à pouvoir toucher le patient, mais pour ce qui est d’un examen clinique, d‘écouter un patient, de prendre de bonnes décisions cliniques et de s’assurer d’avoir le meilleur résultat pour le patient, alors je crois que nous sommes proches du but ».

Reste à savoir quel but on cherche véritablement à atteindre.