DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Arabie saoudite, des câlins gratuits peuvent vous envoyer en prison


monde

En Arabie saoudite, des câlins gratuits peuvent vous envoyer en prison

Abdulrahman al-Khayyal est un homme peu chanceux. Il s’est fait arrêté par la police religieuse de Riyad, capitale de l’Arabie saoudite. La raison ? L’homme parcourait les rues de la ville avec un compagnon et une pancarte sur laquelle était inscrit “Free Hugs” (ou “câlins gratuits”).

Vraisemblablement inspiré par une vidéo du même genre, nombreuses sur Internet, al-Khayyal a annoncé sur son compte Twitter qu’il offrirait ces “Free Hugs” sur Tahliya, une rue piétonne très courue à Riyad.

Néanmoins l’entreprise aura été vaine. Les deux acolytes ont été arrêtés par des membres du Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, accusés de violer les lois locales et promouvoir des “pratiques exotiques”. Abdulrahman al-Khayyal a signé un serment promettant de ne plus sortir dans ces conditions.

Malgré cela et malgré les menaces du Comité, al-Khayyal a confié à L’Independent, un journal saoudien, qu’il continuerait a offrir ces “free hugs”, qu’il considère comme un acte simple, de charité.

La police religieuse saoudienne est également connue sous le nom de Mutaween. Ses membres ont pour mission de faire respecter et renforcer la loi de la Charia au sein du pays. Ils empêchent par exemples les couples non-mariés de se voir ou coupent court aux faits de prostitution.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Monty Python de retour sur scène le 1e juillet à Londres