DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Microsoft lance sa Xbox One, une semaine avant la Playstation 4 du rival Sony


Royaume-Uni

Microsoft lance sa Xbox One, une semaine avant la Playstation 4 du rival Sony

Comme souvent à l’approche des fêtes de fin d’année, les fabricants de jeux vidéos sortent de nouveaux produits. La semaine prochaine, Sony lancera sa dernière console, la Playstation 4.

Ce vendredi, l’autre géant du secteur, Microsoft a mis en vente sa Xbox One.

De nombreux amateurs se sont pressés, à New York, Paris ou Londres, pour être les premiers à minuit à pouvoir acheter cet équipement.

“Je suis épuisé, dit Charlie, jeune Britannique, sa Xbox sous le bras. Je me suis levé à 4 heures du matin pour commencer à faire la queue. Ca va faire bientôt 24 heures que je suis là”.

Un peu plus loin dans le magasin, Alison raconte : “j’ai 4 enfants, et un mari passionné de gadgets; je peux vous dire que pour toute la famille, c’est vital que je sois là !”

Microsoft n’a pas lésiné sur les moyens pour le lancement de sa console. Tout est bon pour gagner quelques parts de marché dans ce secteur très concurrentiel.

L’industrie du divertissement pèse près de 70 milliards d’euros.

Le nombre de joueurs dans le monde est en augmentation permanente. En France, un foyer sur deux est équipé d’une console.

“Nous souhaitons bonne chance à Sony, déclare Chris Lewis, un des responsables de Xbox-Europe. La concurrence est quelque chose de bon pour notre industrie. Au final, cela sert les intérêts des utilisateurs. Et je pense que cela élève à chaque fois un peu plus, le niveau en terme de qualité”.

La Playstation comme la Xbox sont des concentrés de technologies, offrant beaucoup plus largement qu’avant, la possibilité de jouer en ligne.

A noter que les jeux utilisés avec les anciennes consoles ne sont pas compatibles, ce qui oblige à en acheter de nouveaux…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Londres : Libres après trente ans d'esclavage