DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nucléaire iranien: quelques progrès à Genève mais toujours des désaccords


Suisse

Nucléaire iranien: quelques progrès à Genève mais toujours des désaccords

Au troisième jour de négociations sur le nucléaire iranien, il reste encore des désaccords entre Téhéran d’un côté et les grandes puissances de l’autre. C’est ce qu’a déclaré ce vendredi le ministre iranien des Affaires étrangères. Mohamad Javad Zarif sortait d’une réunion avec Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l’Union européenne.

Certaines sources font quand même état de “quelques progrès”, évoquant au passage la possibilité de prolonger les discussions ce samedi.

“L’optimisme est toujours de mise”, explique Fariba Mavaddat, l’envoyée spéciale d’euronews à Genève.

Les délégations sont réunies à Genève depuis mercredi pour un nouveau round de négociations. Objectif : tenter de conclure un accord intérimaire visant à encadrer le programme nucléaire de l’Iran.

Les Occidentaux soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l’arme atomique. Les autorités iraniennes assurent que leur programme n’a que des visées civiles. Et en tout cas, pour Téhéran, il n’est pas question de renoncer à ces activités nucléaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Chine : 22 morts dans l'explosion d'un oléoduc