DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine-UE : les explications du Premier ministre devant le Parlement


Ukraine

Ukraine-UE : les explications du Premier ministre devant le Parlement

Au lendemain de la décision surprise du gouvernement ukrainien de ne pas signer l’accord commercial d’association et de libre-échange avec l’Union européenne, le Premier ministre s’est rendu au Parlement pour s’expliquer.
Au cours d’une séance houleuse, sous les sifflets et le chahut des membres de l’opposition,
Mykola Azarov a expliqué aux députés qu’il s’agissait d’un problème économique et a rejeté la faute sur le fonds monétaire international.

Mykola Azarov, Premier ministre ukrainien:
“Cette décision a été prise pour des raisons purement économiques. C’est une décision tactique, qui ne change pas la direction stratégique du pays, et l’union douanière (NDLR: avec la Russie et nos voisins non-européens) compensera la fermeture de ce marché”.

La perspective de l’accord d’association faisait l’objet d’une importante lutte d’influence entre l’Union européenne et la Russie. Certains estiment que Moscou a du jouer un rôle dans ce revirement.
Mais pour ce conseiller du Président, ce n’est pas le cas.

Mykhailo Chechetov, parti des Régions :
“La Russie n’a pas vraiment encore commencé à défendre ses intérêts. La Russie prend plaisir à jouer avec nous. Si la Russie commence véritablement à défendre ses intérêts économiques alors notre industrie est bonne pour le cimetière”.

Arseniy Yatseniuk, député et leader du parti Batkivshchyna :
“Le gouvernement a trahi l’Ukraine. Et celui qui a personnellement organisé ça c’est le président Viktor Ianoukovitch. Selon la Constitution, il peut annuler toute décision prise par le gouvernement, mais selon la Constitution le président doit signer le Traité de Vilnius, sinon il viole la loi”, assure ce leader de l’opposition qui exige la démission du president et du Premier ministre.

Depuis l’hôpital de sa prison, l’ancienne chef du gouvernement Ioulia Tymoschenko a appelé ses compatriotes à manifester.

Maria Korenyuk, euronews :
“La décision du gouvernement de suspendre la signature de l’accord d’association a scandalisé les Ukrainiens. Ils ont peur que les relations avec l’Union européenne soient désormais tendues et que les réformes entreprises pour l’intégration européenne ne soient bloquées.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Lettonie : deuil national après l'effondrement meurtrier d'un supermarché