DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chine : la zone de défense aérienne qui irrite le Japon


Chine

Chine : la zone de défense aérienne qui irrite le Japon

La Chine joue la surenchère dans son conflit territorial avec le Japon. Pékin a mis en place ce samedi une zone de défense aérienne en mer de Chine orientale. Les avions qui la traverseront devront s’identifier et se plier aux instructions des autorités chinoises.

Problème : elle couvre l’archipel des Senkaku sous contrôle japonais mais revendiqué par la Chine sous le nom de Diaoyu.

Yang Yujun, Spokesman for China’s Ministry of Defence:
Le porte-parole du ministère chinois de la Défense, Yang Yujun, a nié toute volonté de provocation et a assuré que la mesure n’entraverait pas la liberté du trafic aérien dans la zone.

Reste que le Japon voit rouge et a aussitôt protesté auprès de l’ambassade de Chine à Tokyo, dénonçant une violation de son espace national.

Ces derniers mois, les bateaux des garde-côtes chinois ont multiplié les incursions dans les eaux qui entourent les Senkaku. Les relations sino-japonaises sont au plus bas depuis un an en raison de ce différend territorial, qui s’est envenimé en septembre 2012 après la nationalisation par Tokyo de trois des cinq îles de l’archipel.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire iranien : les négociations dans une phase difficile