DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La flamme olympique plonge dans le lac Baïkal et certains dénoncent un itinéraire démesuré


Sport

La flamme olympique plonge dans le lac Baïkal et certains dénoncent un itinéraire démesuré

Le parcours du flambeau des Jeux olympiques d’hiver 2014 de Sotchi (Russie) fait décidément preuve d’une imagination sans limites. Samedi 23 novembre, la flamme avait rendez-vous au lac Baïkal, le plus grand réservoir d’eau douce du monde, situé en Sibérie. Trois plongeurs professionnels sont descendus à 13 m de profondeur pour se passer la torche. C‘était là sans conteste l’une des étapes les plus originales de la flamme depuis son départ de Moscou, le 7 octobre.

Elle s‘était auparavant arrêtée au Pôle Nord, avait fait un séjour dans l’espace et une virée en chiens de traîneaux. Lundi, elle retournera dans l’eau, toujours en Sibérie. Le 1er février, elle doit gravir le sommet le plus haut d’Europe, le mont Elbrouz, dans le Caucase.

Son arrivée à Sotchi est programmée le 7 février pour la cérémonie d’ouverture des J.O., au terme d’un parcours de quelque 65 000 km. Une opération critiquée pour son coût : cinq millions d’euros rien que pour les torches, selon des médias. Un montant auquel il convient d’ajouter les dépenses consacrées au dispositif de sécurité tout au long d’un trajet qui aura traversé 2 900 villes et villages.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Usain Bolt à la chasse au record