DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : le pétrole aux mains des rebelles djihadistes

Vous lisez:

Syrie : le pétrole aux mains des rebelles djihadistes

Taille du texte Aa Aa

Un tournant, peut-être, dans la guerre civile en Syrie : les rebelles djihadistes du Front al Nosra, affilié à Al-Qaïda, disent avoir pris le contrôle du plus important gisement pétrolier du pays. De quoi priver Damas de la quasi totalité des réserves nationales et immobiliser les forces fidèles à Bachar al Assad.

Le gisement se trouve dans la province de Deïr az Zour, où les djihadistes contrôlent déjà d’autres champs pétroliers, dont ils troquent la production contre des armes.

La rébellion reste cependant divisée : ce vendredi, sept groupes rebelles hostiles aux djihadistes d’al Nosra ont fusionné au sein du Front islamique. Ensemble, ils représentent une force armée de plus de 50.000 hommes, inégalée sur la scène insurgée.

Damas, qui a pris l’avantage ces derniers mois, ne s’avoue pas pour autant vaincue : des raids aériens ont fait au moins 40 morts ce samedi à Alep.