DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Egyptiens manifestent pour leur droit... à manifester

Vous lisez:

Les Egyptiens manifestent pour leur droit... à manifester

Taille du texte Aa Aa

Ils sont immédiatement descendus dans la rue, pour manifester contre la loi qui leur interdit… de manifester.

Museler les pro-Morsi

En Egypte, les opposants au pouvoir – installé par l’armée – dénoncent le texte liberticide promulgué ce dimanche par le président par intérim.

Cette loi interdit, désormais, les rassemblements spontanés. Elle vise donc à museler la contestation des pro-Morsi, autrement dit des Frères Musulmans.

“Tous ceux qui veulent organiser une réunion publique, un défilé ou une manifestation devront en faire la demande par écrit au commissariat le plus proche en précisant le lieu de la réunion publique, du défilé ou de la manifestation, requête qui devra être déposée au moins trois jours ouvrés avant la date en question”, a expliqué le porte-parole du président, Ihab Badawi, lors d’une conférence de presse.

Une vingtaine d’ONG ont, elles aussi, dénoncé ce qui apparaît comme un recadrage autoritaire du président Mansour.

Un climat délétère en Egypte

Cette loi s’accompagne d’une offensive diplomatique à l’encontre des pays qui soutiennent les Frères Musulmans. Samedi, les autorités ont expulsé l’ambassadeur turc en Egypte.

“On perd tout ce qu’on a acquis lors de la révolution du 25 janvier. Cela va limiter notre liberté d’organiser des sit-ins comme c’est le cas actuellement dans différentes universités”, proteste Amir Ibrahim, un habitant du Caire.

La police n’a pas attendu pour appliquer la loi. Elle a effectivement délogé, ce lundi, des étudiants qui occupaient deux universités dans la province d’Assiout, au sud du Caire.