DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tokyo dénonce le contrôle aérien que Pékin veut imposer en mer de Chine orientale

Vous lisez:

Tokyo dénonce le contrôle aérien que Pékin veut imposer en mer de Chine orientale

Taille du texte Aa Aa

La tension est montée d’un cran ces derniers jours entre la Chine et le Japon. En cause: la décision de Pékin d’imposer un contrôle aérien sur une partie de la mer de Chine orientale.
Cette zone aérienne d’identification englobe notamment les îles Senkaku, un archipel contrôlé par le Japon, mais revendiqué par la Chine.

Les ambassadeurs des deux pays ont chacun été convoqués ce lundi pour s’expliquer.

Le représentant chinois à Tokyo, Cheng Yonghua, a tenté de jouer l’apaisement. “Je pense que les deux gouvernements devraient prendre les mesures de précaution nécessaire afin d‘éviter des incidents inattendus”, a-t-il déclaré aux journalistes.

Côté japonais, on dénonce une décision unilatérale de la Chine. Shinzo Abe, le Premier ministre nippon, parle même d’une attitude “dangereuse”. “Les mesures prises par la partie chinoise n’ont aucune validité pour le Japon, a-t-il affirmé. Nous exigeons de la Chine qu’elle abroge toutes les mesures qui pourraient porter atteinte à la liberté de mouvement dans l’espace aérien international”.

Les tensions entre la Chine et le Japon se cristallisent depuis un an autour de ces îles que les Japonais appelent Senkaku, et les Chinois Diaoyu, et que tous les deux revendiquent. Les escarmouches se sont multipliées ces dernières semaines