DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des jeux très sérieux

Vous lisez:

Des jeux très sérieux

Taille du texte Aa Aa

“Serious Games”. Tout est dans le titre. Des jeux sérieux, on joue mais aussi on apprend. Une façon simple et sensée être amusante d’apprendre des sujets qui paraissent difficiles et trop abstraits. Et Serious Games c’est un salon dont la neuvième édition vient de se tenir, à Lyon, elle est organisée par Sophie Romano : “Quand on ressent une émotion, on apprend plus facilement, on arrive plus facilement à intégrer des connaissances. Le jeu est un vecteur très important pour permettre à cette émotion de passer, parce que quand on joue, on s’amuse, on prend du plaisir, on gagne, on perd. Tout déclenche forcement de l‘émotion, et donc c’est une méthode efficace pour apprendre.”

Artefacts Studio a présenté une série de jeu éducatif pour enfants. Objectif ici la santé et l’hygiène. Les enfants apprennent ainsi à se laver les mains pour éviter des infections.

Interaction Games a présenté un jeu destiné à faciliter l’orientation professionnelle. Il analyse automatiquement le comportement du joueur dans un village virtuel. Le jeu détecte ainsi les aptitudes professionnelles et aide à prendre la meilleure direction.

Emmanuel Guardiola : “Il y a tout un tas d’activités dans ce village qui sont cachées, comme par exemple celle-ci, nous permet de découvrir des champignons. Es-que la personne va le découvrir ? Est-ce que la personne va s’intéresser à touts les champignons qui elle va croiser dans ce village ? Il peut aussi changer certaines allures de décoration. Et là, c’est pareil : est-ce que cette personne va chercher à modifier toutes les décorations du village ou pas ? A partir de toutes les donnes qu’on récupère sur les activités du jouer, on dresse un profil psychologique, qui va l’aider dans son orientation professionnelle.”

La nouveauté cette année c’est une nouvelle génération de casques qui permettent aux utilisateurs d‘être complètement immergé dans cette réalité virtuelle.

Une école d’ingénieurs basée à Paris a présenté cette nouvelle génération de périphérique informatique de réalité virtuelle dénommé «Oculus » et qui sera disponible sur le marché à un coût de 250 euros. L’utilisateur apprend ici à utiliser des mains virtuelles pour saisir des objets d’une façon très précise. Applications possibles : la formation dans le pilotage d’avions ou encore l’apprentissage de procédures de sécurité sur le lieu de travail.

Cette série de jeux présentée par Jphd360 permet au joueur d‘être immergé dans un lieu et d’interagir avec des images déplacées par son propre corps. Une façon d‘être encore plus impliqué.

Isabekke Fournot : “Ce jeu a été conçu pour permettre aux familles d’apprendre à faire des économies d‘énergie dans leur maison. Elles sont immergées dans un univers réel, dans une maison réelle. On utilise un détecteur de mouvement pour pouvoir interagir avec les images. Les familles, les gens vont pouvoir aller choisir les objets économes en énergie. Il faut qu’un frigo soit plein pour être économe en énergie, un frigo vide est beaucoup plus consommateur en énergie. Ici encore il faut utiliser des robinets avec un mitigeur pour pouvoir économiser l’eau chaude et pour la cuisson il faut bien veiller à utiliser un feu adapté à la taille de la casserole et avec un couvercle pour économiser là aussi de l‘énergie.”

Les atelier Numériques ont présenté un jeu orienté secourisme. On apprend ainsi la conduite à tenir en cas d’un AVC. Dans l’attente de l’arrivée des secours on ne sait en effet que faire si ce n’est de paniquer. Pourtant des gestes simples peuvent sauver des vies. C’est ce que permet d’apprendre cette vidéo…

Et enfin, Vigo Universal s’est intéressé aux mal voyants. Avec ce jeux ils peuvent reconnaître, en les touchant, la forme d’objets imprimés en 3D. S’ils choisissent le bon objet une voix leur dit que la réponse est correcte. Une des applications de se jeu pourrait être la visite de musées et la découverte tactile d‘œuvres d’art.