DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le salaire minimum allemand ne déchaîne pas les passions boursières


économie

Le salaire minimum allemand ne déchaîne pas les passions boursières

Les indices boursiers européens restent orientées en légère hausse mercredi en début d’après-midi après leur recul de la veille. Une des principales raisons de cette bonne tenue c’est la signature de l’accord de coalition en Allemagne à l’intérieur duquel figure bien la mise en place d’un salaire minimum de 8,50 euros brut de l’heure.

“Pour moi, chaque salarié peut toucher un salaire horaire minimum de 8 euros cinquante, 10, 15 ou même 20 : la question c’est comment on finance ça, explique notre analyste Robert Halver de Baader Bank à Francfort. On ne peut pas laisser grimper trop haut les coûts du travail. Nous avons besoin d’emplois, d’emplois et encore d’emplois avant de penser au versement des pensions de retraite. Mais avant tout l‘économie doit aller bien, avant de pratiquer une politique de redistribution”.

Dans leur dernier rapport, les “sages” économistes qui conseillent le gouvernement allemand y voient une“mesure nuisible à la croissance et à l’emploi”. Les milieux économiques allemands peignent aujourd’hui un tableau apocalyptique du marché de l’emploi avec cet accord sur le salaire minimum.
Selon l’institut économique DIW, 17% des salariés allemands touchent actuellement moins de 8 euros cinquante brut de l’heure.
Les entreprises allemandes auront jusqu’en 2017 pour mettre en place le salaire minimum.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Portugal : le parlement vote une nouvelle fois la rigueur budgétaire pour 2014