DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les révélations d'Edward Snowden vont-elles faire avancer les libertés ?


Etats-Unis

Les révélations d'Edward Snowden vont-elles faire avancer les libertés ?

L’ex-agent de la NSA qui est considéré comme un traître par les autorités américaines est également salué comme un héros par nombres d’ONG. Un groupe de défense de la liberté d’expression a décidé d’apposer son visage sur un bus qui fait le tour de Washington.

Une campagne publicitaire originale financée par des dons privés et qui connaît un réel succès comme l’explique l’un des représentants de cette ONG : “Il est temps d’arrêter la NSA qui saisit et contrôle nos mails ou nos communications téléphoniques. Je n’ai pas signé pour cela. Les citoyens américains ne le veulent pas. Et je veux que les gens qui voient ce bus sache qu’il existe des millions d’autres personnes qui pensent exactement la même chose”.

Le scandale sur les écoutes clandestines américaines et d’autres pays a pris une telle ampleur dans le monde qu’il a conduit les Nations Unies à s’en préoccuper.

Une commission de l’ONU s’est prononcée hier contre une surveillance électronique excessive et elle a fait part de son inquiétude face aux atteintes aux droits de l’Homme qui en découleraient. En première ligne, l’Allemagne qui a subi les dérives du nazisme et du communisme en la matière : “Pour la première fois, dans le cadre de l’ONU, cette résolution affirme sans équivoque que les gens ont les mêmes droits qu’ils soient connectés ou non”, explique l’ambassadeur allemand.

Une résolution non contraignante qui sera soumis au vote de l’Assemblée générale en décembre.

Edward Snowden fait face à des accusations d’espionnage aux Etats-Unis. Il vit actuellement en Russie qui lui a accordé un asile temporaire mais pour ces citoyens allemands, Berlin devrait l’accueillir et le protéger.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Austérité au Portugal: des manifestants occupent des ministères