DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nicolas Hulot regrette le coup de mou européen sur le climat


Le bureau de Bruxelles

Nicolas Hulot regrette le coup de mou européen sur le climat

En visite ce mercredi au Comité économique et social européen à Bruxelles, Nicolas Hulot a regretté le “coup de mou européen” dans la lutte contre le changement climatique. L’envoyé spécial de la France pour la préservation de la planète en veut pour preuve la fleur faite à l’industrie automobile européenne pas plus tard que ce mardi. Sous la pression de l’Allemagne, premier constructeur européen et championne des grosses berlines, il a été décidé de reporter de deux ans, à 2022 l’obligation pour les constructeurs de faire passer à 95 grammes par kilomètre les émissions de CO2 de leurs voitures. Un système de compensation leur permettra entre 2020 et 2022 de faire valoir les ventes de voitures hybrides ou électriques pour ne pas payer de pénalités sur les plus polluantes.
Pour Nicolas Hulot, cela s’ajoute aux résultats mitigés de la conférence de Varsovie sur le climat, et l’Europe doit retrouver son rôle moteur.

Voyez sa réaction.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Stefan Füle : " une occasion manquée pour l'Ukraine "