DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chômage en Allemagne : l'emploi reste solide en novembre


économie

Chômage en Allemagne : l'emploi reste solide en novembre

Le marché du travail en Allemagne est resté solide en novembre, avec un taux de chômage stable de 6,9%, mais la hausse inattendue du nombre de chômeurs a un peu déçu les économistes qui s’attendaient à mieux.
Inchangé par rapport à octobre, le taux de chômage était à 6,9% en données corrigées a annoncé jeudi l’Agence pour l’emploi dans un communiqué.

Selon les chiffres de l’agence fédérale pour l’emploi, le nombre de chômeurs en novembre se montait à 2 millions 985.000 : il faut remonter à la fin du premier trimestre 2011 pour trouver un nombre aussi élevé de chômeurs en Allemagne.

Pour sa part, le Président de l’agence fédérale de l’emploi a lancé une mise en garde :

“En données corrigées des variations saisonnières nous arrivons à une hausse légère de 10.000 demandeurs d’emplois. La première raison de cette augmentation c’est que moins de monde prend part aux sessions de formation professionnelle, et spécialement ceux et celles qui dépendent de la sécurité sociale. Il est clair, a poursuivi Frank Jürgen Weise, le président de l’agence fédérale, qu’il y a un risque que les gens qui n’ont pas un niveau de productivité suffisamment élevé en raison de leur formation professionnelle ou leur expérience professionnelle pour gagner 8 euros cinquante de l’heure – soit le futur salaire minimum – vont rencontrer des difficultés”.

Le sentiment de certains économistes c’est que le marché allemand du Travail a atteint son taux naturel de chômage et pour que l’actuel miracle de l’emploi persiste en Allemagne, “il faudrait, disent-ils, que le futur salaire minimum soit associé à des mesures supplémentaires pour créer de nouveaux emplois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La Grèce restera en récession en 2014 selon l'OCDE