DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Belgique, l'euthanasie pourrait être étendue aux mineurs

Vous lisez:

En Belgique, l'euthanasie pourrait être étendue aux mineurs

Taille du texte Aa Aa

La Belgique en passe de l‘égaliser l’euthanasie pour les enfants atteints d’une maladie incurable.

La commission de Justice et des Affaires sociales du Sénat a donné son feu vert au texte de loi qui devrait être soumis au parlement dans les prochains mois.

Si la loi est votée, les médecins pourront administrer une dose létale à des enfants conscients de leur situation et dont la souffrance est inapaisable.

“Certains pensent que c’est soit l’euthanasie, soit les soins palliatifs, mais, évidemment ce n’est pas vrai. C’est seulement une option en dernier recours pour un mineur en phase terminale qui peut ainsi dire “je souffre trop, on n’a plus de moyen de soulager ma douleur, je voudrais donc mourir maintenant”. Et c’est cette possibilité que nous donnons, sous certaines conditions”, explique Elke Sleurs, sénatrice de l’Alliance néo-flamande (N-VA), présidente de la commission des Affaires sociales. Elle est aussi médecin.

“On parle maintenant uniquement de l’enfant mineur qui est en fin de vie. La question que nous posons est de savoir si, à ce moment-là, il faut vraiment lui poser un problème psychologique supplémentaire”, estime, quant à lui, Francis Delpérée , sénateur du Centre démocrate Humaniste. Pour le sénateur, l’enfant devra alors demander à ses parents : “papa, maman, vous m’avez donné la vie, maintenant je vous demande de me la retirer…”.

La mesure devrait concerner une dizaine de cas par an en Belgique, un pays où l’euthanasie est autorisée pour les adultes depuis 2002.

En Europe, seuls les Pays-Bas ont des lois comparables. L’euthanasie des mineurs y est autorisée, uniquement pour les enfants de plus de 12 ans, et là aussi, dans un cadre très strict.