DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Vilnius, Ianoukovitch justifie son rejet de l'accord avec l'UE


Lituanie

A Vilnius, Ianoukovitch justifie son rejet de l'accord avec l'UE

A Vilnius, la fête est gâchée, et c’est la gueule de bois. L’Ukraine ne signera pas l’accord avec l’Union européenne. Le président du pays, Viktor Ianoukovitch a expliqué hier soir lors du dîner au sommet pourquoi il refuse cet accord d’association et de libre échange avec les “Vingt-Huit”, et pourquoi il se tourne du côté de Moscou.

“Je n’ai pas d’espoir de signature pour cette fois mais la porte reste ouverte”, lui a répondu Angela Merkel.

Au terme de plusieurs années de négociations avec l’UE, le chef de l’Etat ukrainien a, au dernier moment, préfèré la coopération avec la Russie. Ici en Lithuanie, Viktor Ianoukovitch a expliqué les difficultés économiques de son pays, notamment la dépendance énergétique vis à vis de Moscou. Il a proposé l’ouverture de discussions trilatérales Russie-Ukraine-Union européenne, mais les 28 restent focalisés sur un accord, espérant une signature en février, peut-être.

Comme le rappelle Natalia Richardson-Vikulina notre envoyée spéciale, l’UE continuera à soutenir l’intégration ukrainienne dans l’Europe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Iles controversées : la Chine envoie à son tour des avions de combat