DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Ukraine, les pro-européens ne s'avouent pas vaincus


Ukraine

En Ukraine, les pro-européens ne s'avouent pas vaincus

La mobilisation ne faiblit pas en Ukraine. Les opposants au président Ianoukovitch ne s’avouent pas vaincus même si le refus de l’Ukraine de se rapprocher de l’Union européenne est désormais officiel.

Ils étaient à nouveau plus de 20 000 à Lviv, dans l’ouest du pays, et plus de 10 000 à Kiev sur la place Maidan – la place de l’Indépendance – ce vendredi, exigeant la démission du président et du gouvernement. Une manifestation très encadrée par la police.

“Nous nous sommes réunis ici, nous avons passé tellement de temps ici, le monde a vu que nous pouvions être un vrai contre-pouvoir. Personne ne pensait qu’après la Révolution orange nous puissions nous mobiliser. Nous avons prouvé que nous sommes forts !”, estime un jeune manifestant.

“Mon coeur saigne”, dit une dame âgée. “Depuis le début, depuis que le président a commencé à jouer avec l’Europe, je savais qu’il n’oserait pas signer cet accord ! Cela ne l’intéresse pas de faire appliquer les lois européennes”, proteste-t-elle.

Le Parti des Régions avait, lui aussi, rassemblé des milliers de personnes pour soutenir Viktor Ianoukovitch, dans la capitale ukrainienne.

Les pro-européens ont appelé à une grande manifestation ce dimanche, digne de la Révolution orange.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

L'ONU lance un appel à l'aide pour les enfants réfugiés syriens