DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Egypte sombre dans la répression à tout-va

Vous lisez:

L'Egypte sombre dans la répression à tout-va

Taille du texte Aa Aa

L’Egypte dans les affres du retour à l’autoritarisme. Depuis la promulgation, dimanche, d’une loi controversée qui restreint le droit à manifester, le pouvoir égyptien s’est attiré les foudres de ses propres partisans.
D’autant plus que, ce jeudi soir, une des figures de proue du mouvement pro-démocratie a été arrêtée à son domicile par la police. Son tort : avoir appelé la population à manifester.

Par ailleurs, un étudiant de 19 ans est mort en marge d’un rassemblement.

La police est désormais autorisée à disperser la foule par la force. De quoi renforcer les moyens de répression à l’encontre des Frères Musulmans. Depuis la destitution du président Morsi par l’armée, plus d’un milliers de ses partisans ont été tués.

Mardi, la condamnation de 21 jeunes femmes a provoqué une onde de choc dans le pays.

Accusées d’avoir bloqué le trafic lors d’une manifestation mais aussi de faire partie d’une “organisation terroriste”, 14 d’entre elles ont été condamnées à 11 ans de prison. Les sept autres jeunes filles, mineures, ont été envoyées en maison de correction.

Un verdict dénoncé par Amnesty International, de quoi rappeler aux Egyptiens les heures les plus sombres du régime Moubarak.