DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Non de l'Ukraine à l'association avec l'Europe, les manifestations continuent


Ukraine

Non de l'Ukraine à l'association avec l'Europe, les manifestations continuent

Les manifestants pro-Europe ne bougent pas malgré leur déception.
Et ils continuent de faire du bruit sur la place de l’ Indépendance.

Victor Ianoukovitch, ne les a pas écouté/
Le Président Ukrainien maintient son refus/
Pas de signature d’accord avec l’Union Européenne/

Mais les Pro européen n’abandonne pas, ces manifestants clament leur volonté de liberté vis à vis de Moscou.

“Nous resterons jusqu‘à la victoire, nous sommes nombreux, ils ne peuvent pas nous battre”
Nous raconte une femme dans la foule,
Un autre garçon sur la place de l’indépendance souhaite sortir du giron de la Russie:
“Cela fait trop longtemps que nous suivons la Russie, mais on ne peut pas avancer. la Russie pense que nous sommes comme comme son petit frère, mais nous sommes un pays indépendant, et nous voulons une meilleure vie”.

Ironie du sort, c’est sur la place de l’Europe que les anti-intégration européenne ont décidé de soutenir le gouvernement.

Pour les manifestants pro Ianoukovitch, l’Europe pourquoi pas mais maintenant:
Nous ne sommes pas contre un pacte avec l’Union européenne, mais pas à n’importe quel prix!
Ce n’est pas encore le bon moment, chaque chose en son temps”.
La plupart des anti-Europe craint en signant cet accord avec l’Union Européenne que les prix grimpent et que le chômage augmente en Ukraine.
“ Nous venons manifester aujourd’hui car nous sommes inquiets pour notre pays, il n’est pas nécessaire pour nous d’intégrer l’Europe en ce moment, alors nous sommes venus soutenir le président“nous dit un des manifestants.

Plus de 50 000 manifestants étaient attendus pour soutenir le président Ianoukovitch/

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Les manifestants thaïlandais prennent temporairement le siège de l'armée