DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zone euro : le chômage baisse mais la situation de l'emploi reste très fragile

Vous lisez:

Zone euro : le chômage baisse mais la situation de l'emploi reste très fragile

Taille du texte Aa Aa

Le chômage a reflué en octobre dans la zone euro mais la situation de l’emploi reste fragile.

La zone euro comptait en octobre 61.000 demandeurs d’emploi de moins que le mois précédent, et le taux de chômage a diminué à 12,1% de la population active après avoir atteint un niveau record en septembre à 12,2%.

Dix neuf millions trois cent mille personnes sont au chômage dans la zone euro : le taux est en hausse chez les jeunes de 15 à 24 ans : il atteint 24,4%.

Dans ses prévisions publiées le 5 novembre, la Commission européenne estimait que le chômage ne commencerait vraiment à décliner qu’en 2015 au sein de la zone euro, car le marché du travail réagit avec retard sur la reprise économique.

La situation reste d’ailleurs très contrastée selon les pays : le taux de chômage atteignait 27,3% en Grèce, 26,7% en Espagne et à l’autre bout du spectre on trouve 4,8% en Autriche et 5,2% en Allemagne.

La bonne nouvelle – tout est relatif – c’est la hausse de l’inflation au mois de novembre toujours dans la zone euro +0,9% sur un an après +0,7% enregistré en octobre.

Ce chiffre de novembre atténue légèrement la crainte de voir la zone euro se diriger vers la déflation.

Ceci dit, la situation préoccupante du chômage a une influence directe sur l’inflation car un chômage élevé limite la progression des salaires, ce qui freine la progression de la consommation.

Le rythme d’inflation de novembre, même en hausse reste bien loin de l’objectif de 2% fixé par la Banque centrale européenne.