DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Coup d'Etat populaire" pour renverser la Première ministre thaïlandaise

Vous lisez:

"Coup d'Etat populaire" pour renverser la Première ministre thaïlandaise

Taille du texte Aa Aa

Bangkok transformé en un véritable champ de bataille. De nuit comme de jour, après un mois de manifestations contre le gouvernement en place, les affrontements entre contestataires et forces de sécurité continuent en Thaïlande.

Des milliers d’opposants ont lancé dimanche “un coup d’Etat populaire” destiné à renverser le Premier ministre. S’ils ont pris le contrôle de la chaîne de télévision publique, empêchant cette dernière de diffuser quelque information que ce soit sur le gouvernement, ils n’ont cependant pas réussi à forcer les barrages érigés devant le siège du gouvernement.

Un groupe de manifestants a néanmoins contraint la Première ministre à s’enfuir du poste de police dans lequel elle s’apprêtait à faire une déclaration. Conduite en lieu sûr, on ignore actuellement où se trouve Yingluck Shinawatra, celle dont l’influence du clan sur le pouvoir, notamment celle de son frère ancien Premier ministre exilé à Dubaï, est dénoncée par des Thaïlandais remontés à bloc.

La contestation réclame toujours la création d’un “conseil populaire” qui serait chargé de désigner des “sages” pour diriger le pays. Les leader de l’opposition ont appelé les fonctionnaires à se mettre en grève à partir de lundi.