DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : Jean-Luc Mélenchon devient metteur en scène sur TF1

Vous lisez:

France : Jean-Luc Mélenchon devient metteur en scène sur TF1

Taille du texte Aa Aa

Jean-Luc Mélenchon aime la polémique et il risque d‘être servi ! Une photo du coprésident du Front de Gauche circule abondamment sur le réseau social Twitter. On y voit clairement une mise en scène organisée dans les rues de Paris le dimanche 1er décembre, alors qu’il accordait une interview à la chaîne de télévision française TF1. Il était un peu plus de 13H, Jean-Luc Mélenchon intervenait en direct depuis l’avenue des Gobelins et il était apparemment entouré de nombreux manifestants. Pourtant, le rassemblement contre la hausse de la TVA à l’appel du Front de Gauche n’avait pas encore commencé sur la place d’Italie, à quelques centaines de mètres de là. En fait, seulement une quarantaine de personnes encadraient l’homme politique. C’est à ce moment là que Stefan de Vries a pris cette photo :


Stefan de Vries est un journaliste néerlandais qui travaille comme correspondant à Paris et collabore à plusieurs médias français. Il habite justement avenue des Gobelins, et c’est de son balcon qu’il a pu observer le “trucage”. En même temps qu’il suivait le direct sur TF1, il voyait une image tout à fait différente en bas de chez lui, “un petit carré de sympathisants et rien d’autre”, a-t-il indiqué à Euronews. Selon Stefan de Vries, “TF1 a utilisé le zoom pour déformer la perspective et rendre les manifestants plus proches de Jean-Luc Mélenchon et plus nombreux”. “Je comprends Mélenchon, nous a-t-il dit, un homme politique doit toujours soigner son image, mais pour quelqu’un qui agresse souvent les journalistes, il sait aussi s’arranger avec une chaîne de télévision pour faire sa com”.

Ce n’est pas la première fois que la chaîne privée TF1 se fait prendre “la main dans le sac”. Elle vient d’ailleurs de recevoir une “mise en demeure” du Conseil supérieur de l’audiovisuel après avoir décalé le son des huées à l’encontre du président François Hollande lors des dernières commémorations du 11 novembre. En revanche, son association “contre-nature” avec le chef du Front de Gauche paraît aussi étrange que le mariage entre la carpe et le lapin. Ce que le journaliste Stefan de Vries voulait montrer en prenant sa photo, c‘était le danger de la manipulation des images. Les réseaux sociaux risquent maintenant de transformer l’affaire en scandale médiatique et politique.