DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le projet de constitution en Egypte renforce l'armée et ne plaît pas aux islamistes


Egypte

Le projet de constitution en Egypte renforce l'armée et ne plaît pas aux islamistes

Il accorde un quasi droit de vêto sur la nomination du ministre de la défense et sur le niveau de son budget. Les tribunaux militaires pourront également juger des civils qui s’en seraient pris à leur institution comme sous l‘ère Moubarak.

Ce projet sera présenté demain au plus tard au chef de l’Etat par intérim Adly Mansour qui devrait convoquer un référendum populaire probablement fin décembre ou début janvier.

“Après une série d’entretiens qui auront duré environ deux mois, la commission a ratifié le projet de nouvelle constitution mais le plus grand défi, c’est de le présenter au peuple égyptien car c’est lui qui va décider et qui aura le dernier mot”, explique notre correspondant au Caire, Mohammed Shaikhibrahim.

Ce projet est vivement contesté dans le pays et ce depuis plusieurs jours. Après des manifestations des mouvements libéraux et laïcs, ce sont les islamistes qui se sont rassemblés hier place Tahrir. Ils ont dénoncé un “coup d’Etat militaire” et défendu à nouveau Mohamed Morsi. L’ex-président islamiste élu a été déposé par l’armée le 3 juillet dernier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kiev : un cameraman d'euronews blessé par des policiers