DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : votre point de vue sur les manifestations


monde

Ukraine : votre point de vue sur les manifestations

Des dizaines de milliers d’Ukrainiens ont manifesté à Kiev ce week-end pour dénoncer la décision du gouvernement de ne pas signer l’accord d’association avec l’Union Européenne. Ce choix a divisé le pays et est commenté par de nombreux citoyens à travers toute l’Europe.

Vous avez partagé votre point de vue avec nous. Et vous pouvez continuer à le faire : envoyez-nous un email ou postez un commentaire sur Facebook.

Voici ce que vous nous avez dit :


Contre l’accord d’association avec l’UE

Alain Milossavlyevich – 03/12


L’UE (dont le fer de lance est l’Allemagne) essaie simplement de faire pacifiquement et financièrement ce qu’elle n’avait pas réussi à faire physiquement et militairement pendant la Seconde Guerre Mondiale à savoir la destruction de l’héritage “slavo-orthodoxe” et l’exploitation des ressources humaines, économiques et naturelles du ou des pays qui se soumettent à leur destruction comme cela a été le cas avec la Serbie ou plus récemment la Bulgarie. La Serbie, après avoir signé un accord d’association similaire avec l’UE, a vu son industrie soit s’effondrer soit être vendue à des entreprises occidentales. Le marché a été inondé de produits occidentaux vendus moins chers que les produits locaux, après quoi les prix des produits manufacturés et de la nourriture ont été multipliés par deux ou trois et les factures énergétiques (gaz, électricité) ont étonnamment augmenté de 300%.
Le taux de chômage en Serbie aujourd’hui plafonne à 27% contre 6% en Ukraine. Donc regardez-bien là où vous allez.

Dima Antipov – 02/12


A Kiev en Ukraine et CONTRE la signature d’un accord avec l’UE. La Bulgarie est devenue membre de l’UE et a perdu son marché russe. En conséquence de quoi, l’industrie bulgare s’est complètement effondrée et de producteur agricole dominante, la Bulgarie est passée à une position d’importateur de légumes turques. 21% de la population bulgare soit meurt de la pauvreté induite par l’UE soit émigre (la population bulgare est passée de 9 millions à 7 millions durant « la période européenne dorée », beurk).

Damir Saifullin – 02/12


Vous parlez comme si on vous offrait une adhésion complète. Vous avez vu l’accord ? On ne vous donne aucune garantie en échange d’une soumission complète, d’un changement des règles et de frontières ouvertes qui entraîneront l’effondrement de la production locale.

Alina Novikova – 02/12


Je suis d’accord avec le gouvernement ukrainien.
Beaucoup de provocation de l’opposition !

Vlad Whatgt 02/12


Bien sûr que l’UE veut l’Ukraine, c’est une belle pièce de viande bien fraîche. C’est bien triste que l’Ukraine elle-même souhaite y aller quand la moitié de l’Europe déteste l’UE.
Je crains que le mouvement ne s’arrête pas de sitôt, puisque différentes personnalités se sont avancées et ont apporté leur soutien au mouvement.

Lala Babaeva – 02/12


Malheureusement, de nombreux Ukrainiens ne savent en quoi consiste l’accord d’association. Ce n’est pas du tout un bon accord pour l’Ukraine. Pour eux, le but principal est de quitter le pays et trouver du travail en Europe, espérant que quelqu’un les y attend. Alors qu’en plus, l’accord ne prévoit même pas de pouvoir se déplacer sans visa.

Kenosis Aetermum – 02/12

L’UE, comme un protectorat américain, et comme ils perdent du terrain sur les pays émergents, tente de mettre la pression à l’Ukraine pour qu’elle fasse partie de ce monstre fédéral. Comme d’habitude, ils ne prêtent attention qu’à ceux qui sont pro-UE comme si tout le pays partageait leurs échéances. Ne soyez pas stupides ; l’UE n’est pas le bon choix. Je sais que vous avez plusieurs raisons de ne pas aimer la Russie. Mais regardez tous les pays qui font partie de l’Union Européenne : certains sont à l’agonie. Si vous faites ce choix, vous allez opter pour votre propre dépossession, aussi bien économique que culturelle.

Dano Behrens – 02/12

Si l’Ukraine avance vers l’UE, elle va perdre une grande partie de sa souveraineté. Les politiciens allemands et les bureaucrates européens tiendront les commandes de l’économie ukrainienne et les capitales occidentales influenceront la politique ukrainienne. Klitschko n’a pas d’expérience dans la politique et est juste la marionnette de la bourgeoisie allemande et des forces criminelles qui soutiennent la mafia de Tymoshenko. Il ne prendra pas le contrôle de l’Ukraine. Je pense qu’il est meilleur pour l’Ukraine de collaborer de près avec Moscou et Pékin, car si elle ne le fait pas, il va lui arriver la même chose que la Grèce.

Sotiris Karvelis – 02/12


Demandez à la Grèce, l’Italie, l’Espagne, la Slovénie, le Portugal, etc., etc. Pauvres Ukrainiens, vous avez tellement de choses à apprendre sur l’UE ; vous avez tellement à perdre avec l’UE (votre indépendance en particulier). L’Allemagne vous attend comme un loup affamé. Et vous, l’Ukraine, vous serez le morceau de viande fraîche que Adolf Merkel va se mettre sous la dent. Je pleure pour vous…

> Jose Lopes – 02/12


Et toi tu as tellement à apprendre de l’histoire : l’Allemagne n’est pas le loup affamé ici car l’ours géant (Poutine) a déjà dévoré toute la viande ! Pourquoi tu ne demandes pas à la Grèce de quitter l’UE et de rejoindre la zone de libre-échange de Poutine ? Tu goûterais vraiment à ce que ça fait vraiment de vivre dans aucune indépendance !


> Sotiris Karvelis – 02/12


Jose Lopes : je supplie Dieu de quitter l’UE mais mon gouvernement ne le veut pas. Je me demande vraiment pourquoi les peuples et les nations doivent toujours avoir un surveillant qui contrôle leur vie. Dites NON à l’UE, dites NON à Poutine et dites NON MERCI à quiconque voudrait vous voler votre vie. Le pouvoir c’est VOUS.


> Jose Lopes – 02/12


Je suis d’accord pour ce qui est de quitter l’Euro, mais pas l’UE ! (Regarde les Tchèques, comme ils sont malins à rester indépendants tout en ne faisant pas partie de l’UE.) Ce que je veux dire : n’importe quel type de gouvernement sera toujours mieux que de rester dans les griffes de Poutine ! N’importe quoi sera mieux que ça ! Quelle que soit la route que choisissent les Ukrainiens est bien, tant qu’ils restent indépendants de la Russie !

Philippe da Cruz Lisboa - 26/11


Je suis d’origine belge et réside à Bruxelles.
Je suis actuellement à Kiev pour voyager, je parle russe et je connais bien l’Ukraine.
Je vois que l’Union Européenne veut signer un partenariat de libre-échange avec l’Ukraine, c’est pour moi un risque énorme car le salaire minimum de l’Ukraine est de 80$ / mois !
Ce serait ouvrir la porte à une multitude de trafics, une immigration incontrôlée,…
C’est un pays dans lequel il n’y a aucun potentiel, si ce n’est que les gisements de fer. Les citoyens veulent intégrer l’Ukraine dans l’UE pour immigrer à l’ouest.


Vidéos par Armando c.


Pour l’accord d’association avec l’UE / contre le président

Sergiy Chorny – 02/12


Les comparaisons ne doivent pas suggérer là où devrait se diriger l’Ukraine.
Ceux qui sont contre l’UE parle de l’Ukraine comme d’un gros morceau de viande donné à l’Europe et des populations locales comme étant déçues par l’accord.
Pourquoi ne parlent-ils pas du nouvel esclavage qu’impose la Russie avec leur accord commercial rétrograde ? Tous ces efforts de la Russie pour maintenir l’Ukraine sous son influence ne s’expliqueraient que par “l’amour et l’attention d’un frère” ? Demandez-vous quelle nation a le plus fait souffrir l’Ukraine et vous verrez que la réponse est évidente.

Ivan Medvedev – 02/12


Bien sûr que je veux être dans l’UE, à 120% !
Nous avons vécu sous le pouvoir russe pendant 70 ans dans l’URSS. PLUS JAMAIS D’URSS !

Viktor Rali – 02/12


L’Ukraine est un état européen ! Les Ukrainiens ont fait leur choix en 1991. Ce qui se passe en ce moment en Ukraine est dans la continuité de l’intégration ukrainienne à l’Europe qui est désormais dirigée par le peuple ukrainien qui ne veut ni ce gouvernement corrompu ni ce président qui continue à ne pas appliquer les décisions directes du peuple. Ianoukovytch et Azarov ont trahi le peuple ukrainien et se sont mis hors-la-loi. Après la victoire de « l’eurorévolution », le peuple ukrainien les jugeront comme des criminels !

Alyona Hlyvko – 02/12


Absolument pour les manifestants pro-UE, comme 90% de la population de l’Ukraine. Nous avons vraiment assez de notre président incompétent et inutile, dont le seul but est de se servir lui. C’est comme si ce n’était pas dans sa nature de penser ou agir comme le président d’une nation de 47 millions d’habitants. Comme The Economist l’a écrit, il agit comme un « voyou et un voleur ».

Roma Antonevych – 02/12


Je suis Ukrainienne et je supporte les politiques pro-européennes. Ces manifestations ne sont plus seulement pro-UE, désormais elles sont aussi contre ce président car les gens ne pouvaient pas imaginer la cruauté qu’ils allaient recevoir de la part de ce gouvernement. J’ai manifesté à Lviv et Kiev et demain je retournerai à Kiev pour me battre pour ma liberté et mon droit à une meilleure vie. J’aimerais être avec mes amis de Kharkiv sur la place Maidan pour me battre tous ensemble.

Natie Gnatush – 02/12


Je suis Ukrainienne. Et je voudrais dire que c’est un problème de choix. L’UE contre la Russie, c’est juste la crise la plus profonde de notre société ! De nos jours les gens manifestent pour leurs vies, leurs droits, le futur de leurs enfants. Aujourd’hui, impossible en Ukraine de se protéger avec des institutions comme les cours de justice ou la police. Ces institutions ont été privatisées. Et les démarches des politiciens ukrainiens, y compris l’opposition, montrent bien qu’ils ne veulent pas même du moindre changement social.

Igor Pavlov – 02/12


Je suis Ukrainien et je suis venu de Moscou à Lviv pour soutenir les manifestants. Je n’ai pas d’illusions sur une future parfait pour une Ukraine dans l’UE, mais je ne peux pas tolérer le gouvernement qui trahit les attentes du peuple ukrainien.

Alessandro Martinelli – 02/12


J‘étais à Dnipropetrovsk en Ukraine hier. Nous étions 5 000 à nous battre pour nos droits, notre liberté et notre dignité !

Alexander Emetz


Tymoshenko et les manifestation ukrainiennes ne sont pas reliées. Les leaders de l’opposition ont perdu en popularité à cause de leurs politiques de mercenaires et leur paresse. C’est un mouvement du peuple contre l’esclavage imposé par l’oligarchie ukrainienne. Les Ukrainiens espèrent que l’Europe pourra les aider avec cet accord d’association. Donc les manifestations sont pour l’Europe et non en soutien de tel prisonnier ou homme politique.

Ostap Petrushchak – 29/11


Je suis ukrainien et je vis en Espagne. Je voudrais souligner que même si de nombreux citoyens ont peu confiance en la zone euro dans les circonstances actuelles, les valeurs et l’économie européennes sont, de mon point vue, exemplaires. Je trouve désolant qu’un président cède aussi facilement à la pression russe et abandonne les responsabilités qui échoient à son poste.
Je souhaite aussi vous informer que des manifestations symboliques sont organisées par les communautés ukrainiennes dans de nombreuses villes européennes.

Svieta Gulko (Света Гулько) – 29/11

Je pense que la décision de ne pas signer l’accord d’association est la plus grande erreur que l’Ukraine est commise. Les Ukrainiens ont vraiment envie de faire partie de l’UE à l’avenir.
Nous sommes déçus et frustrés que l’Ukraine n’est pas osé faire ce pas en avant. Nous faisons des efforts pour parvenir au niveau de vie européen que ce soit dans l’éducation, la médecine ou la justice. Nous voulons vraiment le niveau de vie européen !!! J’espère que l’UE ne fermera pas ses portes à l’Ukraine et nous aidera à rejoindre cette association !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Travail du dimanche, bientôt une nouvelle loi