DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Erevan aussi, il fait bon protester contre la Russie

monde

A Erevan aussi, il fait bon protester contre la Russie

Publicité

Ce sont près d’un milliers de manifestants hostiles à la Russie et à son influence sur l’Arménie qui ont accueilli le président Vladimir Poutine à son arrivée à Erevan.

Le chef de l’Etat russe est venu montrer son amitié à l’Arménie, qui a intégré l’Union douanière, vaste partenariat politico-commercial que la Russie est train de mettre en place en Asie centrale.

Mais ces manifestants, qui soutiennent d’ailleurs les mouvements protestataires en Ukraine, voudraient que leur pays se rapproche plutôt de l’Union Européenne.

Poutine a d’ailleurs évoqué les manifestations de Kiev :

“Selon moi il s’agit d’une tentative de l’opposition d‘ébranler les autorités – et j’insiste là-dessus – légitimes du pays. Et ce qui se passe en ce moment, ce n’est absolument pas une révolution, c’est une manifestation prévue de longue date, qui pour moi n‘était pas prévue pour aujourd’hui, mais plutôt pour la campagne pour l‘élection présidentielle de mars 2015”.

La décision de l’Arménie de rejoindre l’union douanière russe a été annoncée en septembre, entraînant du même coup l’arrêt du processus de rapprochement avec l’Union européenne.

Et comme pour le remercier, Vladimir Poutine a promis à son homologue arménien de lui vendre du gaz à un prix très inférieur à celui en général demandé par Moscou.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article