DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corruption : l'Espagne recule dans l'index de Transparency International


économie

Corruption : l'Espagne recule dans l'index de Transparency International

Selon l’indice de la corruption dans le monde, calculé par l’ONG Transparency International et publié mardi, le Danemark est le pays le plus honnête, à égalité avec la Nouvelle Zélande. Ces deux pays jugé les moins corrompus en 2013, étaient déjà les deux meilleurs de la liste de 177 pays établie par l’ONG basée en Allemagne.

“Nous avons deux tiers des 177 pays qui sont sous les 50 points, explique Edda Muller, la présidente de Transparency International, ce qui veut dire qu’ils sont sous la note moyenne. La corruption dans ces pays : les deux tiers des 177, est dans une situation très critique”.

Les trois premiers du classement sont le Danemark, la Nouvelle Zélande et la Finlande. La Grèce gagne quelques places mais reste 80ème et dernier pays européen.

La surprise c’est l’Espagne en proie aux affaires et qui passe de la trentième à la quarantième place.
En règle générale les pays du Nord de l’Europe font figure d‘élèves modèles.
L’enquête de Transparency International n’est pas un classement selon le niveau de corruption mais elle mesure la perception de la corruption en raison du secret qui entoure les pratiques les moins avouables.

La France, 22ème, n’occupe que le 10ème rang en Europe. L’ONG considère que le bilan des lois votées en France en 2013 en matière de transparence et de lutte contre la corruption est “globalement positif” mais s’interroge sur leur mise en oeuvre effective.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Légère baisse du chômage en Espagne en novembre