DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les FARC veulent Maradona pour le « match pour la paix »

Vous lisez:

Les FARC veulent Maradona pour le « match pour la paix »

Taille du texte Aa Aa

Maradona va peut-être rechausser les crampons pour un match un peu particulier. En effet la proposition d’un « match amical pour la paix » lancée par Carlos Valderrama, idole du football colombien, a été accueillie favorablement par les Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes. Valderrama, célèbre pour sa coupe de cheveux identifiable entre mille, avait, il y a quelques jours, proposé aux FARC de disputer un match de football contre une sélection colombienne constituée d’anciennes gloires nationales.

Mais les FARC veulent aller plus loin et renforcer la portée symbolique de cette rencontre. « Nous avons besoin d‘être bien représentés et nous allons donc faire appel à Maradona pour qu’il nous aide dans cette opération du processus de paix » a ainsi déclaré l’un des dirigeants de la guérilla colombienne, Ivan Marquez. Celui-ci a également proposé une double confrontation sur la base d’un match aller à La Havane, à Cuba, et un match retour dans le quartier de Santa Marta, en Colombie, « d’où sont issues tant de gloires de notre football », selon Marquez.

Le numéro 10 emblématique de l’Albiceleste n’a pas encore réagi. Mais, les liens que Maradona a tissés au cours de sa vie avec Hugo Chavez, l’ancien président du Venezuela, ou encore Fidel Castro, attestent de sa proximité idéologique avec la politique portée par les FARC. « El Pibe De Oro » ne restera sans doute pas longtemps muet à cet appel… du pied !

Un dialogue entre des représentants du gouvernement colombien et une délégation des FARC a été lancé il y a plus d’un an, à la Havane, pour trouver une issue à ce conflit qui déchire la Colombie depuis plus 50 ans. Un projet d’accord en cinq points est notamment défendu par les guérilleros. Récemment, ceux-ci et les émissaires du gouvernement de Juan Manuel Santos se sont entendus sur les deux premiers points : participation des FARC à la vie politique et mise en place d’une réforme agraire.