DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Déplacement délicat de Joe Biden en Chine


Chine

Déplacement délicat de Joe Biden en Chine

Le vice-président américain continue sa tournée en Asie avec un déplacement délicat en Chine.

Joe Biden a été accueilli dans un climat de défiance. Les Etats-Unis, qui cherchent à amplifier leur rôle de “pivot” dans cette région – autrement dit à contenir la puissance chinoise – marchent sur des oeufs au niveau diplomatique. Ils doivent rassurer leurs partenaires comme le Japon ou la Corée du Sud sans froisser Pékin.

Washington tente, en effet, d‘élargir l’accord Trans-pacifique de libre-échange (TPP) avec 12 pays dans cette zone (et qui exclut la Chine).

Arrivé à l’ambassade américaine à Pékin, Joe Biden a critiqué à demi-mots le manque de libertés en Chine : “l’innovation se produit lorsque vous pouvez respirer librement, défier le gouvernement, vos professeurs et vos leaders religieux”, a-t-il dit.

Une déclaration qui intervient 24 heures après avoir exprimé, dans la presse nippone, les préoccupations des Etats-Unis, “face à la tentative chinoise de modifier unilatéralement le statu quo en mer de Chine orientale”.

Le vice-président américain faisait référence à la décision de la Chine, le 23 novembre dernier, d’instaurer une zone de défense aérienne en Mer de chine. Cette zone comprend les îles Senkaku, administrées par le Japon mais revendiquées par Pékin, sous le nom d‘îles Diaoyu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Thaïlande : les manifestations suspendues en raison de l'anniversaire du roi