DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mondial-2014 : l'Afrique envoie ses habitués


Sport

Mondial-2014 : l'Afrique envoie ses habitués

Avant le tirage au sort prévu ce vendredi, gros plan sur les cinq nations africaines qui vont participer à la prochaine Coupe du monde de football. On commence par le Ghana, quart-de-finaliste en 2010 et tombeur de l’Egypte en barrage qualificatif. Les Black Stars sont emmenés par des joueurs évoluant dans les meilleurs clubs européens à l’image de Michael Essien, Sulley Muntari et Kevin-Prince Boateng.

Le joueur-clé de la Côte d’Ivoire reste le vieillissant Didier Drogba qui va bientôt fêter ses 36 ans. Du coup, son sélectionneur Sabri Lamouchi n’hésite plus à le laisser sur le banc des remplaçants comme lors de la CAN-2013. Les Eléphants vont participer à leur troisième phase finale consécutive avec l’ambition cette fois de franchir le premier tour.

Une performance déjà accomplie par les Camerounais mais il y a de cela 23 ans, à l‘époque de Roger Milla. Depuis, sauf en 2006, les Lions indomptables ont toujours pris part au Mondial, mais sans jamais y briller. Et ils n’ont pas réussi à se qualifier pour les deux dernières éditions de la Coupe d’Afrique des Nations. Réveil attendu au Brésil avec dans le rôle du buteur et capitaine Samuel Eto’o qui joue désormais à Chelsea.

Champion d’Afrique en titre, le Nigéria n’a pas confirmé à l‘échelon planétaire en juin dernier en se faisant éliminer de la Coupe des Confédérations dès le premier tour. Les Super Eagles de Stephen Keshi ont pourtant un ange-gardien dans leurs cages en la personne de Vincent Enyeama qui n’a plus encaissé de but avec Lille depuis 1035 minutes.

On conclut ce tour d’horizon avec l’Algérie qui a arraché son billet pour le Brésil aux dépens du Burkina Faso. Les Fennecs, désormais sous la coupe de Vahid Halilhodzic, tenteront de faire mieux qu’en 2010 quand ils avaient dû se contenter d’un nul pour deux défaites. C’est d’ailleurs le point commun des cinq équipes évoquées ici : toutes étaient déjà là en Afrique du Sud…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Le "Brazuca", ballon officiel du Mondial-2014