DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Prostitution en France : un vote "historique", dénoncé par certaines prostituées

Vous lisez:

Prostitution en France : un vote "historique", dénoncé par certaines prostituées

Taille du texte Aa Aa

En France, plusieurs dizaines de prostituées ont manifesté ce mercredi soir pour dire non à la proposition de loi qui pénalise les clients. Le texte a été adopté un peu plus tôt dans la journée par les députés.

Les manifestantes estiment que cette proposition de loi va fragiliser un peu plus leur situation, et qu’elles seront obligées de travailler dans la clandestinité.

“On a besoin de nos clients, comme nos clients ont besoin de nous, lance une prostituée sous couvert d’anonymat. La mafia va augmenter. Il va y avoir du grabuge. Ça va être horrible ce qui va se passer, moi je le dis franchement. Cela va amplifier par 10 000 fois le problème”.

Avoir recours à une prostituée devenant un délit, cela signifie que la police va devoir traquer les clients. Ce qui suppose davantage de moyens…

“(Il va falloir) aller dans les bois, derrière les troncs d’arbres, essayer de filmer les gens pour, au final, interpeller des gens, alors même que les services qui vont faire ça sont habituellement ceux qui traitent de la répression des proxénètes”, explique Jean-Paul Mégret est secrétaire national du Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP).

La proposition de loi prévoit une amende de 1 500 euros pour les clients de prostituées.

Les promoteurs du texte voient dans ce vote “historique”, une première victoire dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Prochaine étape : le vote au sénat, sans doute au printemps.