DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : du café pour la police


Ukraine

Ukraine : du café pour la police

Du café pour la police… Lors d’une opération très symbolique et largement médiatisée, ces manifestants ukrainiens ont apporté à la police de Kiev café, biscuits et sandwichs, pour leur montrer que leur résistance est un combat pacifique et non-violent.

Mais les policiers, embarrassés face à une telle initiative, n’ont pas souhaité, en tous cas devant les caméras, profiter de ces cadeaux.

Une manière peut-être pour les manifestants de l’opposition d’apaiser la tension qui règne à Kiev, ou du moins de faire taire les rumeurs qui voudraient que des policiers aient été battus par des militants anti-Ianoukovitch.

L’un de nos correspondants à Kiev a interviewé pendant ce temps le vice-Premier ministre ukrainien, Serhiy Arbuzov.

Sergio Cantone, Euronews :
“Il y a eu, de la part de la police anti-émeute, une volonté délibérée d’utiliser la force pour vider la grand’place de ses occupants. Alors ce que nous aimerions savoir c’est : qui a donné cet ordre d‘évacuation”?

Serhiy Arbuzov :
“Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un ordre spécifique d’envoyer la police anti-émeute. La situation était très changeante et donc une décision a été prise à cause de ce qui se passait sur la place. Il est peu probable qu‘à ce moment, étant donné le nombre de manifestants sur la place, quelqu’un ait voulu agir de façon à créer de tels problèmes. Nous n’approuvons bien-sûr pas cette attitude, et aujourd’hui une enquête est en cours. J’ai répété à de maintes reprises que je condamnais ces violences.”

Euronews :
“Pouvez-vous s’il vous plaît nous donner le montant de l’enveloppe financière que vous attendez que Bruxelles vous propose.

Serhiy Arbuzov :
“Jusqu‘à présent, il a été très difficile de déterminer cette somme. Mais clairement, il ne s’agit plus des 600 millions d’euros dont nous discutions auparavant. La situation a empiré. Il y a eu de gros changements sur les marchés concernant nos produits, y compris avec nos partenaires traditionnels. Nos échanges commerciaux avec la Russie ont chuté de 25%.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ahmed Fouad Negm, poète égyptien engagé, est mort