DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un chef militaire du Hezbollah assassiné devant son domicile au Liban


Liban

Un chef militaire du Hezbollah assassiné devant son domicile au Liban

Hassan al Laqqis, un chef militaire du Hezbollah, a été atteint de plusieurs balles à la tête, vers minuit à Beyrouth, alors qu’il était dans son véhicule.

Dans un communiqué, le mouvement chiite libanais a aussitôt attribué ce meurtre à Israël, qui de son côté, nie toute implication. Par la suite, un groupe inconnu, probablement sunnite, a revendiqué l’assassinat sur Twitter.

Des drapeaux du Hezbollah ont été déposés sur la scène du crime.

Coïncidence ou pas, ce meurtre est intervenu après une interview télévisée de Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais. Au cours de cet entretien, il a accusé l’Arabie Saoudite d‘être derrière le double attentat, qui avait visé le mois dernier l’ambassade d’Iran à Beyrouth.

L’intervention du Hezbollah aux côtés des forces pro-Assad en Syrie, a relancé les tensions communautaires au Liban entre chiites et sunnites.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Thaïlande : les manifestations suspendues en raison de l'anniversaire du roi