DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Victor Ponta : la Roumanie, "un plus pour l'Europe"


the global conversation

Victor Ponta : la Roumanie, "un plus pour l'Europe"

Dans cette édition de Global Conversation, Isabelle Kumar reçoit Victor Ponta, premier ministre de Roumanie. Ce dernier s’exprime sur l’image négative que les autres membres de l’Union européenne ont de son pays et sur les réactions hostiles suscitées, notamment en Grande-Bretagne, par la levée prochaine des restrictions à la libre circulation des travailleurs roumains dans l’UE. Pour lui, “la liberté de mouvement est un des piliers fondateurs de l’Union européenne” et “ne peut pas fonctionner à sens unique.”

Concernant la minorité Rom, Victor Ponta estime que “la solution à long terme consiste à mieux les intégrer dans leurs pays d’origine.” Il réfute les critiques d’Amnesty International sur les mauvais traitements dont cette minorité fait l’objet en Roumanie.

Le Premier ministre roumain se félicite de son bilan en matière de lutte contre la corruption. “Il n’y a ni plus, ni moins, de corruption que la moyenne en Europe,” affirme-t-il, bien que la Roumanie se classe quatrième sur l’indice de perception de la corruption publié cette année par Transparency International.

Enfin, Victor Ponta réitère les ambitions de son pays : adhérer à l’espace Schengen et à la zone euro.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the global conversation

Fredrik Reinfeldt : "La Suède a besoin de l'immigration pour maintenir son Etat-providence"