DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des chercheurs reconstituent de l'ADN humain vieux de 400000 ans


Allemagne

Des chercheurs reconstituent de l'ADN humain vieux de 400000 ans

Suivre l‘évolution génétique des plus lointains ancêtres de l’humanité. Hier un rêve, aujourd’hui une réalité, grâce aux travaux conjoints d’une équipe de chercheurs de Madrid et de Leipzig, en Allemagne. Ils sont en effet parvenus à reconstituer l’ADN d’un être humain vieux de 400000 ans. Un véritable exploit. Jusqu’ici l’ADN humain le plus ancien avait 70000 ans.

“ça permet de mieux connaître comment s’est déroulée l‘évolution de l’homme de Neandertal, celle de notre espèce, et quelles relations évolutives il y avait entre espèces et lignées évolutives dans ces chronologies d’il y a près d’un million d’années”, explique Juan Luis Arsuaga, co-directeur du site archéologique d’Atapuerca, dans le nord de l’Espagne.

Les chercheurs ont utilisés de la poudre d’os provenant du “gouffre des os”, à Atapuerca. Enthousiasmants, les résultats sont aussi très surprenants. L’ADN reconstitué est davantage lié aux hommes de Denisova – que l’on retrouve plutôt en Sibérie et en Océanie – qu‘à Neandertal, auquel il emprunte pourtant certains traits distinctifs. Une preuve de plus, si besoin était, de la complexité de notre évolution.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le sommet de l'OSCE s'ouvre à Kiev, au milieu des contestations