DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'opposition ukrainienne n'entend pas céder et ira jusqu'au bout


Ukraine

L'opposition ukrainienne n'entend pas céder et ira jusqu'au bout

“L’Ukraine, c’est l’Europe”, ils étaient encore plusieurs milliers hier soir sur la place de l’Indépendance à Kiev à scander leur attachement à l’UE. Les tentes et les braseros démontrent leur volonté d’ancrer leur mouvement dans la durée malgré la répression. Ils étaient aussi plusieurs centaines à occuper l’hôtel de ville de la capitale.

“Nous n’avons pas peur. Nous sommes prêts à nous défendre contre les assauts parce que ce que M. Ianoukovitch a fait, c’est détruire, c’est frapper les étudiants qui tenaient une manifestation pacifique sur Maidan ce qui a indigné l’ensemble du peuple ukrainien ; c‘était la dernière goutte de patience du peuple ukrainien”, explique cet homme.

“Vous savez, nous en avons tellement marre du régime de Ianoukovitch, ce régime de bandits, cette corruption nous tue. Nous préférons mourir pour la démocratie plutôt que de vivre sous ce régime”, raconte cet autre.

Le Premier ministre Azarov a lui mis en garde l’opposition contre la poursuite de la mobilisation alors des manifestants ont encore tenté de bloquer les accès au siège du gouvernement. Le Parlement nous a renouvelé sa confiance. L’opposition et nos partenaires étrangers doivent l’accepter”, a-t-il notamment déclaré.

“Le Premier ministre Azarov a déclaré que les trois leaders de l’opposition ont une immunité parlementaire ce qui n’est pas le cas des manifestants. Cette une méthode pour leur faire comprendre qu’ils feraient mieux de rentrer chez eux et de jeter l‘éponge. Cela ne semble toujours pas être l’intention de la foule qui continue à s’accumuler sur la place Maydan tous les soirs”, explique Sergio Cantone, le chef du bureau d’Euronews à Kiev.

Vous êtes en Ukraine ? Faites-nous part de vos impressions, envoyez-nous vos témoignages, photos et vidéos à witness[at]euronews.com !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : les manifestants s'installent aussi devant le tribunal de Kiev