DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Dirty Wars" : le documentaire qui questionne la guerre contre le terrorisme


cinema

"Dirty Wars" : le documentaire qui questionne la guerre contre le terrorisme

En partenariat avec

“Dirty Wars”, le documentaire sur les guerres sales de la Maison Blanche contre le terrorisme à travers le globe, est enfin à l’affiche en Europe. Le film du journaliste Jeremy Scahill a fait sensation lors de sa sortie aux Etats-Unis en juin.

Reporter de guerre depuis dix ans, il emmène le spectateur avec lui de l’Afghanistan au Yémen, en passant par la Somalie. Objectif : inciter le public à s’interroger.

Il explique : “Nous terminons le film sur une série de questions qui selon nous auraient dû être posées depuis longtemps. Particulièrement avec le recul que nous avons, 12 ans après, sur le 11 septembre. Jusqu’où sommes nous prêts à renoncer aux libertés fondamentales au nom de notre sécurité ? Quel lien entre le fait d’assurer la sécurité de notre société et garantir ses libertés ? Je pense que nous avons atteint un moment critique, particulièrement parce que quelqu’un comme Obama est le Président des Etats-Unis. Il a reçu le Prix Nobel, il est avocat en droit constitutionnel et il apporte une légitimité à certains des pires aspects du régime Bush / Cheney contre le terrorisme.”

Le documentaire, primé au festival de Sundance, suit Jeremy Scahill alors qu’il part à la rencontre des familles endeuillées par les frappes américaines. Le journaliste de 39 ans admet ne pas être revenu impartial de ce voyage éprouvant.

“Je ne pense pas que l’objectivité existe, dit-il. Je pense que c’est un concept tronqué qu’on essaie de faire avaler à tous les journalistes. Aussi, j’ai essayé d’embrasser l’idée de faire vivre au public ce que l’on ressent lorsque l’on fait ce métier.”

Un film subjectif donc, mais méticuleusement documenté. A ne pas manquer.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Marrakech : Scorsese en président du jury