DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'opposition thaïlandaise reste mobilisée malgré la dissolution du Parlement


Thaïlande

L'opposition thaïlandaise reste mobilisée malgré la dissolution du Parlement

Près de 140 000 manifestants, emmenés par leur leader Suthep Thaugsuban, sont redescendus dans les rues de Bangkok ce lundi. Pas question pour eux de baisser les bras tant que le gouvernement en place ne démissionne pas. Un mouvement hétéroclite composés de bourgeois proches du principal parti d’opposition, le Parti démocrate, et d’ultra-royalistes.

Convergeant vers le siège du gouvernement, les manifestants n’ont pas été convaincus par la Première ministre Yingluck Shinawatra. Et pour cause, la jeune femme est la sœur de Thaksin, l’ancien chef du gouvernement renversé par un coup d‘État en 2006.

Elle a beau annoncer de nouvelles élections législatives, dès le 2 février, la crise semble avoir franchit une nouvelle étape. Signe de l’impasse politique, les quelque 150 députés du Parti démocrate ont annoncé dimanche leur démission, jetant une ombre sur la légitimité d’un Parlement de 500 sièges où la formation de Yingluck est majoritaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Parlement sud-africain honore à son tour Mandela