DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : les protestataires veulent tenir

Vous lisez:

Ukraine : les protestataires veulent tenir

Taille du texte Aa Aa

Le froid glacial, la neige, rien n’empêche les manifestants pro-européens de tenir en Ukraine. Ils sont encore des centaines sur la place de l’indépendance, à camper, prier, chanter et réclamer le départ du chef de l‘état accusé de vendre le pays à Moscou. Comme en 2004, lors de la révolution orange, ils sont déterminés à tenir jusqu’au bout: “Nous voulons que le gouvernement démissionne explique ce protestataire. Nous allons gagner, nous sommes ici depuis le premier jour et nous resterons jusqu‘à la fin. Nous voulons faire partie de l’Europe et l’Europe va nous aider.”

L’europe présente dans tous les slogans, dans les drapeaux, dans les pancartes.
Dans la foule aussi. Des représentants du parlement européen se sont hier glissés dans les manifestations alors que des ukrainiens qui vivent à l‘étranger sont rentrés pour participer au mouvement.

Des européens d’adoption et des habitants des républiques voisines aussi. La cause défendue par les ukrainiens est vue comme un symbole dans d’autres pays alliés de la Russie. Ainsi que l’explique ce bélarus: “Je suis venu par solidarité avec les ukrainiens, c’est un moment historique, très important: ce qui se joue là, ce n’est pas seulement le sort de l’Ukraine, mais de toute l’Europe orientale”.

Abandonner la lutte? Quitter la place? Renoncer? Partout la réponse est la même. Pas question, pas tant qu’ils n’obtiendront pas ce qu’ils veulent.

Hier la journée s’est achevée par un acte symbolique. Une statue de Lénine déboulonnée. Histoire de montrer que cette fois, aucun retour en arrière ne sera possible.