DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La pêche en eaux profondes pourra continuer


Le bureau de Bruxelles

La pêche en eaux profondes pourra continuer

La pêche en eaux profondes ne doit pas être interdite. C’est la position du Parlement européen. Les chaluts et les filets maillants de fond que la France, l’Espagne et le Portugal sont les seuls à utiliser encore ne seraient donc pas bannis, sauf dans les zones aux écosystèmes marins les plus fragiles. La Commission avait proposé une interdiction, mais la pression de la filière et en particulier des armateurs français a été très forte. Résultat, un Parlement européen très divisé. L’interdiction a été rejetée à 16 voix près.
Les organisations de défense de l’environnement dénoncent régulièrement les dégâts du chalutage en eaux profondes sur les bancs de corail et les espèces vulnérables à croissance et à reproduction lente, qui sont souvent elles aussi prises dans ces grands filets. Le dossier doit maintenant être discuté par les gouvernements.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Travailleurs détachés : un accord et pas à minima