DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine : la grève des policiers laisse le champ libre aux pillages

Vous lisez:

Argentine : la grève des policiers laisse le champ libre aux pillages

Taille du texte Aa Aa

Une dizaine de personnes sont mortes en Argentine, parmi elles deux policiers, lors des violents pillages des derniers jours.

Depuis une semaine, les policiers régionaux sont en grève. Sous-payés, ils réclament des augmentations de salaires.

Leur absence dans les rues de presque toutes les provinces du pays laisse le champ libre aux jeunes démunis, qui s’en prennent sans risques aux commerces, selon les autorités.
Le phénomène des pillages est fréquent en Argentine depuis la fin des années 80. Armés, les pilleurs viennent souvent des précaires favelas et dévalisent et vandalisent les commerces laissés sans surveillance. Tout est bon à prendre, alcool, vêtements, téléviseurs ou matériel électronique.

Malgré des négociations et des augmentations accordées aux policiers dans certaines provinces, les pillages se poursuivent.