DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'âge d'or des tsars racontée par des oeufs


le mag

L'âge d'or des tsars racontée par des oeufs

En partenariat avec

Les oeufs précieux du célèbre joaillier russe Pierre-Karl Fabergé. Ils sont exposés dans une nouveau musée, installé au coeur de l’ancienne capitale impériale Saint-Pétersbourg. Tous ont été rachetés par le milliardaire russe Viktor Vekselberg à des héritiers du magnat américain Malcom Forbes. Celui-ci avait rassemblé la quasi totalité de la collection.

La plupart des oeufs de Fabergé avaient été dispersés à l‘étranger après la révolution de 1917. Soit vendus par les bolcheviques, soit emportés par des proches de la famille impériale, les Romanov, ayant fui la Russie .

Pour les réunir “Cela été un travail quotidien pendant 12 années” explique Vladimir Voronchenko, le directeur russe du Musée Fabergé “Nous en avons acheté partout dans le monde. La collection entière a d’ailleurs été acquise en dehors de la Russie et même en dehors de l’ancienne URSS. Il y a aussi une chose intéressante : tout ce que nous avons acheté est revenu en Russie et conservé au sein du patrimoine culturel russe. Nous en sommes vraiment fiers.”

Cette collection est d’après les experts l’une des plus riches au monde.

Outre les oeufs de Fabergé, le musée expose plus de 4000 objets d’art russe. Il ouvrira au public courant décembre…

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Kathakali, la danse du Kérala