DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Nord : l'exécution de Jang Song-Thaek inquiète la région


Corée du Nord

Corée du Nord : l'exécution de Jang Song-Thaek inquiète la région

Rapide, brutale et sans états d‘âme, l’exécution en Corée du Nord du numéro deux officieux du régime inquiète des pays de la région. Une exécution annoncée ce vendredi par Pyongyang. Jang Song-Thaek a été jugé la veille par un tribunal militaire spécial pour trahison et complot contre l’Etat.
Une photo de lui, courbé et menotté entre deux gardes, a été diffusée par l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.
Jang Song-Thaek était l’oncle par alliance et le mentor de Kim Jong Un. Il était le vice-président de la Commission nationale, considérée comme l’organe de décision le plus puissant du pays.
Il jouait un rôle crucial dans les relations avec Pékin, principal allié de la Corée du Nord.
“En tant que pays voisin, nous espérons que la Corée du Nord va conserver une stabilité, un développement économique et des moyens d’existence agréables pour son peuple”, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei.
La Corée du Sud , elle, a exprimé sa profonde inquiétude et a annoncé qu’elle suivait de très près la situation.
“Généralement dans le passé, nous avons vu que les efforts pour réprimer l’insécurité à l’intérieur du pays entraînaient des provocations externes, a déclaré le ministre sud-coréen de l’Unification.

Les experts estiment qu’une vaste purge va probablement avoir lieu contre les proches de Jang Song-Thaek. L’exécution du haut dirigeant intervient moins d’une semaine avant les cérémonies marquant le deuxième anniversaire de la mort de Kim Jong-Il, le père de l’actuel dirigeant nord-coréen.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire : l'Iran mécontent de l'attitude des Etats-Unis