DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Irlande sort du plan d'aide, mais le chemin reste long


économie

L'Irlande sort du plan d'aide, mais le chemin reste long

L’Irlande deviendra dimanche le premier pays de la zone euro sous assistance financière à s’affranchir de l’aide de ses partenaires mais le pays a encore de nombreux obstacles à franchir avant d’avoir pleinement réussi son pari.
La République d’Irlande va récupérer sa pleine souveraineté après avoir été contrainte d’accepter un plan d’aide international de 85 milliards d’euros en 2010, quand l’explosion de la bulle immobilière menaçait son système bancaire d’une faillite totale.
La troïka – Commission européenne, Banque centrale européenne (BCE) et Fonds monétaire international (FMI) – lui a imposé en échange des hausses d’impôts, des ventes d’actifs publics et d’autres “réformes structurelles” douloureuses.

“Les vrais héros et les vraies héroïnes de cette histoire c’est le peuple irlandais, a déclaré Michael Noonan, le ministre irlandais des finance. Ils ont vu leurs impôts augmenter, ils ont vu se réduire les services publics. Ce n’est pas la fin du tunnel, mais c’est une étape très importante sur la route”.

Le principal défi irlandais c’est toujours l’assainissement du secteur bancaire, mais aussi une demande intérieure déprimée par le taux d’endettement important des ménages et par un taux de chômage de 12,5% et l’augmentation du chômage de longue durée.

“Ce n’est pas la lumière à la fin du chemin, explique ce petit commerçant de Mullingar. On est vraiment toujours dans l’obscurité et nous sommes toujours impactés par toutes sortes de contraintes budgétaires. Et le FMI, si il restait, il pourrait nous aider dans ce secteur et nous obliger à effectuer plus vite les réformes. Nous avons besoin que ça soit fait”.

Bruxelles continuera de surveiller de près les progrès de l’Irlande jusqu‘à ce que 75% des aides soient remboursées. Le prochain budget irlandais promet déjà de nouvelles coupes dans les dépenses ainsi que des hausses d’impôts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Grèce : le coût du travail a baissé mais le chômage grimpe toujours