DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La tension et la frustration montent à Pretoria

Vous lisez:

La tension et la frustration montent à Pretoria

Taille du texte Aa Aa

L’ultime chance de s’incliner devant la dépouille de Nelson Mandela, c’est ce vendredi, alors forcément les esprits s‘échauffent quand l’heure de la fermeture approche.

Sous la pression de la foule, un portique de détection est renversé, le gouvernement demande aux gens de rester chez eux.

En deux jours, plus de 100 000 Sud-Africains ont eu la chance de faire ce dernier adieu. Pas ceux là. :
On attend ici depuis longtemps. C’est absolument insensé. je suis arrivé à cinq heures du matin”, dit un homme.

“Franchement c’est pas juste, c’est pas juste pour nous”, rajoutent deux femmes.

Puis le cercueil de Nelson Mandela, mort il y a huit jours, a quitté le siège du gouvernement où il était exposé. Direction Qunu, le village de son enfance, là où il avait demandé à être enterré.

A Qunu, 5000 personnes sont attendues dimanche matin pour les funérailles. La police s’entraîne, les journalistes s’installent. Parmi les personnalités, il y aura le prince Charles, et deux anciens premiers ministres français, Lionel Jospin et Alain Juppé, accueillis sous un chapiteau,
L’enterrement ensuite sera strictement familial.