DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Les brasiers de la colère" : Christian Bale en héros vulnérable


cinema

"Les brasiers de la colère" : Christian Bale en héros vulnérable

En partenariat avec

Après le milieu de la Country avec “Crazy Heart”, Scott Cooper explore celui de la métallurgie dans “Out of the Furnace”, “Les brasiers de la colère”, en français.

Russell Baze occupe un emploi sans avenir dans une aciérie aux Etats-Unis. Tout juste démobilisé d’Irak, son frère se retrouve enrôlé dans un réseau criminel. Un jour, il disparaît mystérieusement.

Le réalisateur tenait à ce que Christian Bale interprète Russell. Il a reporté le tournage jusqu‘à ce que l’acteur britannique soit disponible.

“Je n’arrêtais pas de penser à ce film et ce, sans raison particulière, se souvient Christian Bale, c‘était instinctif, vraiment. Je n’arrêtais pas d’y penser. J’ai appelé Scott
pour voir comment il allait, le soutenir, comment se passait le tournage, qui il avait choisi, etc… Il m’a dit : non, je n’ai choisi personne. J’ai dit que je t’attendrais et c’est ce que je fais. C’est là que j’ai dit : d’accord, on va s’arranger. On avait une toute petite fenêtre de tir.”

“J‘écris avec un acteur en tête, se justifie Scott Cooper. J’ai écrit “Crazy Heart” pour Jeff Bridges, sans connaître Jeff, et je ne connaissais pas Christian Bale non plus, mais j’admirais son travail et je voulais tirer de Christian quelque chose que je n’avais jamais vu chez lui. Une sorte de vulnérabilité et de bonté. On l’a vu jouer le courage et la force, mais je voulais équilibrer ça.”

La police piétine, ce qui conduit Russel à prendre les choses en main, au risque de sa vie. Son frère est interprété par Casey Affleck – frère de Ben Affleck dans la vraie vie. Il dit avoir beaucoup appris de Christian Bale, l’acteur, sur le tournage.

“Il est incroyablement unique en ce sens qu’il est vraiment un pur acteur, dit-il. Il est fait pour ce métier et il est exceptionnellement doué. Il ne le fait pas parce que c’est sympa d‘être un acteur ou parce qu’il veut être célèbre ou riche, ou qu’il aime discuter avec de charmantes journalistes. Il le fait parce qu’il y est destiné.”

Outre Christian Bale et Casey Affleck, la distribution est impressionnante : on retrouve, entre autres, Woody Harrelson,
Forest Whitaker, Willem Dafoe, Zoe Saldana ou encore Sam Shepard.

De grands noms d’Hollywood figurent aussi parmi les producteurs, comme Leonardo DiCaprio et Ridley Scott. Déjà sorti aux Etats-Unis, “Les brasiers de la colère”, est à l’affiche à partir de ce mois-ci en Europe.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Accueil triomphal à Berlin pour "Le Hobbit : la désolation de Smaug"